Furoshiki et théâtre pour moins de déchets

Des courts métrages réalisés par les élèves de 5ème2 du Collège du Breil (Nantes) dans le cadre du projet « Les déchets nous assènent, le furoshiki entre en scène! », lauréat de l’appel à projet citoyen de Nantes Capitale verte 2013, mené par Aurélie Le Marec de L’Atelier du Furoshiki et Mélanie Gourdon de Les Ateliers de Mélanie.

               2-NasserKimberleyRomyManon  2-NoahetArian  2-OnurVictoireAlAnsardZinaMelissaCameron

Nous sommes intervenues pendant 6 mois dans la classe de 5ème2 du Collège du Breil, à Nantes. Ce projet a été élaboré avec l’équipe pédagogique et en particulier avec Jennifer Taton, enseignante français-latin.

Les élèves  ont découvert la technique du furoshiki (éco-emballage japonais) et participé à des ateliers d’expression théâtrale sur la thématique de la réduction des déchets. Ils ont réalisé des court-métrages sur le thème du furoshiki, utilisé comme éco-geste, à partir de saynètes inspirées de leur vie quotidienne.

« Dans la famille furoshiki, je voudrais… » et « Furoshiki, un vrai tour de passe-passe », ont été entièrement réalisés par ces jeunes collégiens qui ont su mettre en scène l’éco-geste furoshiki au cœur de leur vie quotidienne tout en devenant apprentis-comédiens et techniciens!

http://www.youtube.com/watch?v=VpgZH06iysw

http://www.youtube.com/watch?v=zvWU9MAM67g

Les déchets nous assènent, le furoshiki entre en scène! Un titre proposé par les élèves; ils s’approprient le projet et jouent avec les mots.

Visite du Relais Atlantique de Saint-Herblain: découverte de cette entreprise d’insertion et de ces activités de collecte de tissus et des diverses possibilités de réutilisation. Ils comprennent comment le tissus passe du don, dans les bornes Relais, à la valorisation et découvrent les actions menées ici (les friperies) et ailleurs (des relais en Afrique) avec à la clé des emplois directs.

En parallèle, ils font évoluer les scenarii, choisissent leurs rôles d’acteurs et/ou de techniciens; notre petit univers cinématographique se compose d’acteurs mais aussi de cameramen, de preneurs de sons, de décorateurs et costumiers.

Ils créent les bandes sons en cours avec l’enseignant d’Éducation Musicale, Valentin Leroux, qui leur explique le principe des creative commons et des droits d’auteurs. Ils choisissent des musiques libres et créent des univers sonores en lien avec les scenarii.

Les familles des collégiens sont invitées dans le processus de création et d’appropriation afin de faire le lien entre les sphères scolaires et publiques.

Ces films diffusés auprès des élèves, des familles, des habitants du quartier du Breil sont ensuite destinés à une diffusion plus large : grand public, collectivités, scolaires, associations, ADEME…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s